La couverture toiture représente un élément indispensable pour le confort d’un logement. Celle-ci existe sous différents matériaux, formes et styles. Découvrons ses caractéristiques spécifiques ainsi que toutes les informations intéressantes la concernant.

La toiture shingle

La toiture shingle s’adapte à tout type de pente. Elle ne choisit donc pas la forme du toit, de la charpente ou de la maison en soi. De plus, il s’agit d’une matière très résistante au feu. Par ailleurs, elle est très facile à installer et compte parmi les types de couvertures les moins chers du marché. La toiture shingle reste très difficile à réparer. Aussi, malgré sa grande résistance, elle ne peut rester durable dans le cas où la toiture est soumise à des conditions météorologiques extrêmes.

La toiture en tuile

Les toitures en tuile se déclinent en différents modèles. Il existe notamment les tuiles romanes et celles mécaniques. Sur le marché sont également proposés des tuiles canal et grand moule. Outre leurs modèles variés, les toitures en tuile offrent l’avantage d’être présentent sous diverses formes. Il existe notamment des tuiles plates, en demi-cercle et celles sans emboitement. Par ailleurs, la tuile, quelle qu’elle soit, est facile à entretenir. Elle fait également preuve de solidité. Seul bémol, les couvertures en tuile sont relativement lourdes. Il est de ce fait indispensable de penser à un encadrement de toit supplémentaire.

La toiture en bois

La couverture en bois est très prisée pour son aspect esthétique. Ce type de toiture est conçu à partir d’une matière durable et isolante. Il s’agit d’une couverture offrant une importante longévité, soit de 25 ans. Ceci s’explique notamment par ses caractéristiques, idéales pour protéger un habitat des intempéries et mauvaises conditions climatiques. Bien que la toiture en bois ne présente pas un réel inconvénient, le seul bémol se trouve au niveau du coût d’achat. Par ailleurs, il est à savoir que ce type de couverture nécessite une pente d’au moins 35 ° pour pouvoir être posé.

La toiture en ardoise

Une couverture toiture en ardoise promet une bonne isolation thermique. Etant une matière porteuse particulièrement résistante, celle-ci constitue un excellent choix. Elle a la particularité de retenir parfaitement la chaleur, ceci tout en offrant une grande longévité. Cette dernière intéresse également pour sa durée de vie supérieure à 100 ans. Par ailleurs, l’ardoise ne salit pas. Pourquoi ? La mousse ne s’y développe pas ou très rarement. Bien que l’ardoise soit résistante à la mousse, celle-ci peut rouiller au fil des années. De plus, elle reste fragile.

La toiture en zinc

Les toitures en zinc ont l’avantage d’être légères. Elles sont faciles à entretenir et promettent une longévité impressionnante. Celles-ci séduisent également pour leur matière, idéale pour s’adapter à n’importe quel type de toit. Il en est de même pour l’architecture de la maison. Par ailleurs, lorsque les toitures en zinc sont correctement entretenues, celles-ci peuvent dures jusqu’à 30 ans. La pose d’une toiture en zinc s’avère compliquée. De plus, certains styles de toit ne sont pas compatibles avec cette couverture. Il en va de même pour les matériaux tels que le plâtre ou le ciment.

La toiture en chaume

La couverture en chaume offre une fois l’installation terminée, une apparence particulière. Cette matière peut être posée de différente manière, soit en construction ouverte soit fermée. Côté longévité, une toiture en chaume promet une durée de vie minimale de 25 ans. Il s’agit d’une matière particulièrement flexible, ce qui permet de varier les formes de la couverture selon les demandes. Ce modèle permet également de profiter d’une ventilation optimale, c’est-à-dire une pièce en hauteur agréable. Les couvertures en chaume ne sont compatibles qu’avec des toits dont la pente est inférieure à 35°. Ces dernières requièrent également un entretien régulier sous peine de les voir pourrir complètement.

La toiture fibro ciment

Ce type de couverture offre de nombreux avantages. Celui-ci est à la fois solide, incombustible et imputrescible. En effet, il s’agit d’une matière résistante à l’humidité ainsi qu’aux moisissures. Les toits en fibrociment entrainent certains effets néfastes sur la santé.

La toiture en polycarbonate

La toiture en polycarbonate se décline sous plusieurs épaisseurs et longueurs. Celui-ci peut être posé sur différentes formes de toit, à savoir en pente et à la verticale. Il intéresse également pour sa légèreté ainsi que sa résistance aux rayons UV. De plus, ce dernier possède des facultés isolantes, idéales pour profiter d’une maison agréable. La toiture en polycarbonate nécessite un nettoyage régulier avec de l’eau. Dans le cas contraire, des dépôts de calcaire vont s’y former et empêcher la lumière naturelle de pénétrer.

La toiture végétalisée

Il s’agit ici d’une couverture constituée principalement de plantations. Elle se place généralement sur un toit en béton proposant forcément un système d’évacuation d’eau. La toiture végétalisée représente un moyen esthétique sans pareil. Quant à ses capacités d’isolation, celles-ci s’avèrent extrêmement bonnes. Les toitures végétalisées nécessitent un entretien correct et régulier, sous peine d’abîmer la membrane imperméable. D’ailleurs, leur durée de vie dépend étroitement de la qualité de l’entretien qu’elles reçoivent.